MON FILS ALLAN

Vole _celine dion _

Posté par allanetmoi à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 avril 2013

les_poissons

 

CLIKEZ SUR LES POISSONS

Posté par allanetmoi à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lapin

CLICKEZ SUR LAPIN

Posté par allanetmoi à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

a_table

CLIKEZ SUR A TABLE

Posté par allanetmoi à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2013

j'ai cette sensation de ne plus vivre, d'être l'ombre de moi même, de cacher cette souffrance en moi, le mal que j'ai en moi est tellement dure, que j'ai qu'une envie de tout arrêter, je pleure que lorsque je suis seule, pour ne pas montrer quand je me sens mal, je suis morte en même que mon fils, je suis là sans être vraiment là, je ne pense qu'à une seule chose envie d'en finir et ne plus souffrir
quand je me promène en ville et que je rentre, je broie du noir, car chaque recoins de la ville, me rappelle des moments passés avec mon fils, et cela deviens de plus en plus dure
je ne peux plus parler de mon fils, sans que je me mette à pleurer, je ne peux pas penser à lui sans que je me mette à pleurer
on me dit de vivre pour lui, qu'il vaudrait me voir heureuse, mais comment ces gens peuvent savoir ce que pouvait penser mon fils, ils n'en savent rien, ils ne peuvent pas ce que je peux ressentir la perte de mon fils , ni ce que je ressens
mon fils et moi, on avait une relation très fusionnel, il était ma vie, et sans lui, je ne suis plus rien
je m'éloigne peu à peu des gens qui m'entourent, plus les gens s'accrochent à moi, plus je les repousse, je ne veux pas être aimer, juste qu'on me laisse seule
une personne m'avait dis qu'elle est mon rêve, je lui ai dis partir loin, dans un pays étrangers, tout oublier, il m'a répondu, fais le, si ça peut te rendre heureuse
mais je sais ce que j'ai envie maintenant, de tout arrêter
on m'a dit que je fais une dépression, je ne sais pas
mais là je veux être seule, donc laissez moi seule
déjà, là je résiste à l'envie encore de faire n'importe quoi, de vouloir mettre fin à mes jours, je suis seule à faire mon deuil, personne est là pour m'aider , et je ne veux pas qu'on m'aide, je veux être seule

plus une personne me dit qu'il m'aime, plus je le repousse, mon coeur ne veut plus être aimer, il souffre de trop, il est brisé en milles morceaux

Posté par allanetmoi à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 février 2013

Mon fils était autiste, auquel il allait en pensionnat la semaine à l'ime "le breuil" à st ouen d'aunis, dans la nuit du 13 octobre 2010, il s'est enfuit du centre, sans aucuns adultes s'aperçoivent de son absence, puis il fut renversé par une voiture le 13 octobre 2010, à 20H40, et il fut transporté à l'hôpital de la Rochelle  auquel en arrivant son cerveau était déjà mort, lorsque je suis arrivée à l'hôpital et je suis allée à son chevet, et il décéda 1 heures après, des infirmières m'avaient dis lors de l'accident que mon fils n'a pas souffert, que la dernière chose qu'il a dû voir c'est qu'il était dehors, et qu'en arrivant à l'hôpital et fut réanimé 2 fois que son coeur était trop fragile, que même s'il aurait survécu, il aurait été un légume, et qu'il m'a attendu pour mourir.
Depuis, que mon fils est décédé, ma vie a changé, une partie de moi meme est parti avec lui, auquel j'avais fais plusieurs tentatives de suicides, mon fils me manque énormément, que parfois en pensant à lui il m'arrive encore de pleurer, et là j'ai qu'une envie pouvoir le rejoindre, ne plus vivre cette souffrance, cette perte, auquel personne ne peut comprendre ce que je vis et ce que je ressens
Petit message personnel à mon fils ALLAN, attends moi mon bébé, j'espère te rejoindre très bientot, je t'aime et je t'aimerai toujours, jamais l'amour que j'avais pour toi ne s'eteindra

Posté par allanetmoi à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2013

Son autisme, son handicap a été mal perçu, ils l'ont jugé, un membre de ma famille m'avait dit de placer mon fils dans une famille d'accueil, car soit-disant, mon fils était difficile, que je ne trouverai jamais personne dans la vie, mais évidement j'ai refusé, pour moi c'était mon fils et je le prends lui avec son handicap, et même si je devais l'élever seule hors de question de placer mon fils ( son père ayant fuit ses responsabilités ) je pouvais l'élever sans l'aide de ma famille. Mais ce qui me blessa c'est que mon frère ainé ne voulait pas que mon fils s'approche de ses filles, qu'il pouvait les taper, alors que mon fils n'a jamais été violent, ni agressif, même ma soeur ainé avait prétendu que je maltraitais mon fils, car il ne voulait pas se laisser toucher, que j'avais beau dire que mon fils étant autiste, n'aime pas être toucher.
Lors, d'un problème personnel que j'ai eu avec mon ex conjoint, j'avais demandé à mon père, si je pouvais venir pendant quelques temps chez lui, le temps que je me retourne, il a dit oui, mais à condition que je n'emmène pas mon fils, que je vienne seule.
Lors du décès de mon fils, personne s'est manifestée, à part trois membres de ma famille, étaient venu aux obsèques, tout le reste de ma famille ne s'était pas manifestée, n'était pas venu aux obsèques, et n'ont même pas présenté leurs condoléances, là j'ai vu quel intérêt, ils portaient tous à l'intérêt de mon fils, donc pour cela, que j'ai décidé petit à petit, pour la mémoire de mon fils ALLAN, que je couperai les ponts avec ma famille.

Posté par allanetmoi à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2013

mon fils a commencé le CAMPS, à deux ans et demi, sans me dire quel handicap, il souffrait, le pédopsychiatre m'avait dit que le cerveau est complexe, que c'est difficile de savoir, puis il est allé, un an au CAMPEA, et à cinq ans, il est allé au UPEA, là j'ai insisté pour savoir de quoi souffrait mon fils, de quel handicap, il avait. Alors le pédopsychiatre Bref, que pour l'instant, on ne peut pas savoir comment un enfant devient autiste m'avait dit, que mon fils a un trouble envahissant du développement, que c"est un enfant autiste, cela m'avait fait un choque, mais j'aimais toujours mon fils, on m'avait dit aussi lorsque, j'ai posé la question d'où cela pouvait venir, on m'avait répondu, que certains cas comme mon fils, qui n'était pas autiste dès la naissance, que cela pouvait venir de l'enfant, qu'il a décidé de ne plus vouloir apprendre, ou qu'il a eu un blocage étant petit.

Posté par allanetmoi à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2013

Mon fils avait de l'empathie, c'est à dire qu'il avait la capacité de percevoir ce que ressent les autres, leurs sentiments et la faculté de se mettre à la place des autres,il pouvait voir que certains membres de ma famille ne l'aimaient pas, il le ressentait, alors il me le disait, et ça lui faisait mal, mais pas seulement ça, il avait une excellente mémoire, il pouvait se souvenir des lieux, des personnes, des mois voir des années après, il avait la capacités de recopier les mêmes gestes, la même façon de parler de la personne qui se trouvait en face de lui, lors des jeux télévisées, il savait déjà les réponses longtemps à l'avance.
Mais, ce qu'il avait de plus, c'est qu'il avait un don musical, un ami jouait du djembé, il jouait dans les aiguës, et disait que mon fils sans jamais avoir jouer avant, il aurait du mal, mon fils lui a prouvé le contraire, non seulement, il retapait les morceaux, que l'ami avait joué juste avant, mais il pouvait aller dans les aiguës, cela a surpris cet ami. Auquel, mon fils adorait GUEM et DIDGERIDOO, il écoutait ce genre de musique pendant des heures, et c'est là;et un ami, qui est venu pour mon fils a aimé le djembé, et a en joué.
Il avait une passion pour tout ce qu'il était africain, il adorait les masques, et les statues, auquel il commençait à en faire une collection, et allez au musée voir ses masques africains.
Certes mon fils avait du mal avec certains membres de ma famille, à cause de son autisme, mais auquel je n'oublierai jamais que mon frère ainé que je ne vois plus du tout, avait traité mon fils de bâtard, lors d'un réveillon de noël chez ma tante, à cause de ses origines marocaines. et oui ce fameux frère est raciste, il haie les maghrébins, et mon fils avait des origines,Il a eu que mon frère david, et ma soeur sylvie, qui n'ont jamais rien dis sur mon fils, d'ailleurs une fois on m'avait dis que tout ce qu'il n'est pas normal à leurs yeux, fait peur, peut être à cause que mon fils était différent ça leur faisaient peur.mais si mon fils n'était pas très aimé dans ma famille, il pouvait se faire aimer par certaines personnes, si on lui laissait voir quel enfant il était, et cela s'avérait vrai par des amis et par des étrangers, mais aussi ALLAN était aimé de ses demi- soeurs, l'aînée NADIA qui a aujourd'hui 19 ans et la dernière SONIA qui a 13 ans.
C'est pour cela que j'ai insisté qu'uniquement que les personnes qui aimaient mon fils, et qu'ils l'ont vu grandir pouvaient venir aux obsèques de mon fils, il avait que ma mère auquel j'ai eu des différents avec elle, par rapport à mon fils, alors qu'il n'avait que 3 mois, et mon frère ainé qui n'étaient pas autorisés à venir aux obsèques, hors j'ai vu que plusieurs membres de ma famille n'étaient pas venus, c'est pour cela j'ai vu qu'elle importance ils portaient à mon fils, que j'ai décidé de ne plus jamais leur parler pour la mémoire de mon fils, sauf à ceux qui sont venus aux obsèques, peut être par la suite je couperai définitivement les ponts avec toute ma famille, seul l'avenir le dira

Posté par allanetmoi à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2013

la réflexion que je déteste par dessus tout qu'on a faite sur mon fils, c'est " ALLAN était si mignon avant, mais il a changé plus tard", bref quand ils ont su son autisme, cela veut dire un enfant n'est plus mignon, une fois son autisme déclaré , c'est du n'importe quoi, normalement n'est ce pas ma famille qui aurait du être plus tolérante face à son autisme, face à son handicap , mais la c'est le contraire cet enfant a été rejeté par ma famille à cause de son autisme, autre chose un membre de ma famille m'avait dit que mon fils est terrible, qu'il est insupportable, tout ça parce qu'il lui arrivait de faire des bêtises, donc cela veut dire qu'un enfant qui n'est pas autiste ne fait jamais de bêtises, et reste à un endroit sans bouger, là aussi je vois à quel point c'est ridicule et complètement stupide. ma famille l'a rejeté pour son handicap aucunes tolérances, mais là c'est le contraire, ce sont les amis et les étrangers qui ne le jugeaient pas, qu'ils acceptaient sa différence, combien de fois j'ai entendu de la part des étrangers que mon fils est mignon, beau et très poli, et oui car mon fils disait toujours bonjour, au-revoir, merci et stp sans besoin que je le lui dise, les étrangers et ami l'ont remarqué, mais pas ma famille, les amis ont remarqué ses progrès, pas ma famille, donc je me demande comment ma famille ai pu oser rejeter, dire du mal sur lui, sans prendre en compte que ça pouvait lui faire mal, le blesser, et sans essayer d'apprendre a le connaitre, même ses demi-soeurs étaient tolérantes avec lui et passaient du temps ensemble, je sais que ma famille n'est pas parfaite, cela je le sais par rapport ce que j'ai vécu à l'enfance et à l'adolescence, mais cela n'excuse pas d'avoir rejeter mon fils à cause de son autisme

Posté par allanetmoi à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]